Prévention VTT

Les contrôles indispensables avant de rouler

 

· Je mets un casque parce que c'est vital pour ma sécurité et je vérifie qu'il est bien en place. Il doit être stable et ne doit pas bouger d'avant en arrière ni de gauche à droite.


· Sur le VTT, mes pointes de pieds doivent aisément toucher le sol. Les commandes doivent tomber naturellement sous les mains. Un guidon trop éloigné provoque des douleurs au niveau des cervicales et des muscles lombaires.




· Les pneus doivent être correctement gonflés selon le terrain parcouru. Le gonflage moyen pour un VTT de taille adulte se situe à environ 3 bars et 2.5 pour un VTT équipé de roues de 24 pouces. Plus le terrain sera gras, plus il faudra être précis au niveau de la pression des pneus afin de gagner en adhérence.



· Lorsque je souhaite changer de trajectoire...

Je le signale aux usagers de la route en tendant mon bras et en vérifiant du regard ; avant, pendant, et après la manoeuvre. Il faut prendre toutes les précautions possibles car les automobilistes sous-estiment trop souvent les risques encourus par les cyclistes. A la différence du véhicule automobile, la carrosserie du cycliste n'est rien d'autre que sa chair !!!


· Je respecte les règles de circulation...

Les feux tricolores et panneaux de signalisation font partie de l'univers du cycliste, il est obligatoire de les respecter.



· Sur les chemins de terre...

Je signale ma présence aux chasseurs d'un petit "hop" de la voix.
Je roule également à droite car je peux y croiser des 4X4, tracteurs, cavaliers et piétons.

Quand je roule seul sur un terrain technique et très accidenté, je ne prends pas de risques inutiles.


· En groupe...

Si je ne suis pas ou peu initié, je suis vigilant par rapport à la distance de sécurité, je respecte la distance d'un vélo avec celui ou celle qui me précède.


· En présence d'une ligne continue, il est interdit de rouler de front...

Rouler à deux de front est seulement toléré lorsque la chaussée comporte une ligne discontinue. Selon le seuil de tolérance des fonctionnaires de gendarmerie ou de police l'amende est possible.




· En présence d'une ligne continue, il est interdit de rouler de front...

Rouler à deux de front est seulement toléré lorsque la chaussée comporte une ligne discontinue. Selon le seuil de tolérance des fonctionnaires de gendarmerie ou de police l'amende est possible.




> Entretien


Comme tout matériel, le vélo se respecte et donc s'entretient !


· Nettoyage

Un seau, du produit à vaisselle dilué dans l'eau, une éponge et un chiffon, sont les armes complémentaires du jet.

Nettoyer son VTT avec un nettoyeur haute pression est une pratique répandue, mais attention aux roulements, ils sont exposés aux infiltrations d'eau, même lorsqu'ils sont étanches. Evidemment, les vélos bas de gamme aux composants dépourvus d'étanchéité supportent mal ce type de nettoyage.
L'astuce consiste à éviter d'insister sur les parties sensibles et à tenir la lance à une distance respectable (environ 1.50 mètres).


· Dégraissage et lubrification

Le dégraissage concerne particulièrement les organes en mouvement, notamment la chaîne, les câbles, les gaines, les dérailleurs, les freins. Les câbles et gaines se nettoient au chiffon imprégné de dégraissant. Une brosse ou un pinceau enlèvent les saletés logées sur la chaîne, les dérailleurs et les pignons.
Une lubrification avec un produit tel que le WD 40 évite tout grippage puisqu'il nettoie et dépose une fine couche lubrifiante.


Il faut régulièrement vérifier les serrages de roues et les vis de potence !


> Technique de pilotage


Il est nécessaire de connaître quelques techniques fondamentales afin de puiser le maximum de plaisir. Voici quelques thèmes abordés de façon non exhaustive qui seront enrichis et renouvelés par les éducateurs ORGANISPORT avec la participation de l'ensemble de nos adhérents.


· Franchissements d'obstacles

En phase d'escalade, la poussée sur les pédales implique un transfert de masse vers l'avant. Le corps du cycliste se déplace donc vers le guidon en s'inclinant et sa position sur la selle est celle dite du bec de selle. Les bras sont également pliés et le regard se porte au devant de la roue.
En phase de descente, le corps se positionne en arrière de la selle. Selon l'inclinaison de la pente, la position dite en danseuse (debout sur les pédales) est appropriée car elle permet de peser au maximum sur la roue arrière. En descente à fort pourcentage, il faut placer le corps en arrière au point que le fessier recule largement au de-là de la selle (comme si le VTTiste voulait s'asseoir sur un porte-bagage).


· Freinage

Le meilleur freinage est celui où les deux freins sont utilisés. Il s'agit de doser la pression entre les leviers arrière et avant. Et non ! le dérapage n'a rien de performant sauf l'usure prématurée des pneus et le côté frime devant les copines !!!











· Passages de vitesses et dérailleurs

Les plateaux se trouvent à l'avant et les pignons à l'arrière. Ils correspondent à des numéros que l'on retrouve sur les commandes de vitesses placées au guidon.
Le dérailleur avant est actionné avec la main gauche, il commande la chaîne sur les plateaux numérotés de 1 à 3. Le numéro 1 correspond au petit plateau, le numéro 2 correspond au plateau du milieu et le numéro 3 désigne le grand plateau. 

-  D'une manière générale, le petit plateau s'utilise pour franchir les obstacles difficiles constitués d'un pourcentage ou d'un passage de franchissement, c'est aussi celui qui permet de mouliner.
Le plateau central est le plus fréquemment utilisé pour sa polyvalence.
Le grand plateau s'utilise plutôt dans les descentes roulantes et parfois sur le plat.

Le même principe de numérotation se retrouve sur les vitesses arrière avec des numéros allant de 1 à 7, 8, voire 9. Dans la plupart des cas, le numéro 1 est attribué au plus grand pignon, il s'agit du premier côté intérieur de roue. La déduction est donc facile à faire concernant les pignons suivants...

- Le plus grand pignon est celui qui permet de mouliner.


Retour à la liste d'article